Questions au Gouvernement: Tchernobyl, 30 ans après


A l’occasion du 30e anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl Denis Baupin a rendu hommage aux victimes de la catastrophe. Il a interrogé le Gouvernement sur la sûreté des réacteurs nucléaires sur le sol français ainsi que sur la conformité de la prochaine PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Énergie) à l’ambition de la Loi de Transition Énergétique.

 
Le texte de la question en entier:

Il y a trente ans jour pour jour débutait la terrifiante catastrophe nucléaire de Tchernobyl.
Nous n’oublions pas. Nous n’oublions pas les victimes, les enfants, les centaines de milliers de liquidateurs. Nous n’oublions pas les vastes territoires où le poison radioactif est encore partout présent. Nous n’oublions pas non plus que Tchernobyl c’est aussi un des plus grands mensonges de l’histoire du nucléaire : le nuage qui s’arrêtait à nos frontières.

30 ans après, l’Autorité de Sûreté assure qu’un accident majeur est possible dans notre pays.
Tous nos réacteurs ont été conçus avant Tchernobyl. Le seul qu’on ait tenté de construire et qui tire les conséquences de Tchernobyl, c’est l’EPR.
Mais c’est un tel monstre qu’on n’arrive pas à le construire. Et, en plus, il produirait une électricité hors de prix.

Tout le problème du nucléaire est là : plus on le veut sûr, moins il est compétitif… surtout face à des énergies renouvelables dont la rentabilité bat record après record.
Nos concitoyens se rendent compte que ce nucléaire, vendu pendant des années comme la poule aux œufs d’or, se révèle être une poule aux œufs de plomb.
Au sauvetage d’AREVA en déroute, s’ajouterait en effet une recapitalisation d’EDF, qui plus est destinée à construire deux EPR britanniques, que même les plus pro nucléaires jugent non rentables.

Est-ce vraiment la priorité au moment où le monde entier se tourne vers les renouvelables ?

Madame la ministre de l’Energie,
Nous avons voté la Loi de Transition Énergétique qui planifie la mutation de notre système énergétique.
Nous avons réussi la COP21, confirmée par les 175 signatures vendredi à New York.
Il nous faut maintenant concrétiser, saisir cette formidable opportunité !

Pouvez-vous nous confirmer que la prochaine PPE(Programmation Pluriannuelle de l’Énergie) sera conforme à l’ambition de la loi et que la recapitalisation d’EDF sera bien destinée à mutation, c’est-à-dire faire d’EDF un champion des énergies renouvelables ?

 

Remonter